Skip to Content
EFFECTUEZ UNE RECHERCHE

Vive le mouvement – L’édito de Philippe Crevel

VIVE LE MOUVEMENT

L’économie ne supporte pas le statu quo qui n’est que l’antichambre du déclin. Elle est avant tout « mouvement » comme le soulignait avec force Joseph Schumpeter avec sa théorie de la « destruction créatrice ». La réussite puise ses origines bien souvent dans le dépassement de l’adversité. C’est souvent dans les périodes agitées que l’esprit se révèle le plus créatif. La découverte des Amériques par Christophe Collomb, la Renaissance au cours du XVe siècle sont intervenues après la Peste noire qui décima entre 30 à 60 % de la population européenne. La Révolution industrielle s’accéléra au Royaume-Uni à la fin du XVIIIe siècle en partie en raison du blocus continental imposé par Napoléon. Depuis une vingtaine d’années, nous accumulons de nombreuses épreuves : faible croissance, crise agricole, chute de la construction de logements, déficits et endettement publics élevés, guerre en Ukraine et au Proche Orient. Faut-il, pour autant succomber au pessimisme ? Winston Churchill dont la vie fut marquée par de nombreux succès mais aussi par des échecs retentissants aimait à répéter « qu’un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. ». Or, les opportunités sont nombreuses. Trois défis auxquels nous sommes confrontés, la transition écologique, le vieillissement démographique, et la mutation technologique avec l’intelligence artificielle, sont des terrains de jeu parfait pour faire preuve d’imagination.

LES OPPORTUNITES SONT NOMBREUSES

La réduction des émissions des gaz à effet de serre est souvent vécue comme une contrainte mais elle constitue également un facteur de croissance. Le recours croissant aux  énergies renouvelables – l’éolien, le solaire, l’hydrogène vert – nous oblige à repenser notre approche de l’énergie et à revoir de nombreux process de production. Les réseaux électriques devront être modernisés. Les Américains, parfois tentés par le climato-scepticisme, l’ont bien compris et se sont rapidement positionnés sur les énergies renouvelables comme sur la récupération du CO2. L’Europe et la France se doivent également de participer à cette nouvelle aventure.

Le vieillissement démographique est un sujet difficile à aborder car il renvoie à la fin de la vie. Il est souvent abordé sur le seul prisme du financement des retraites. Or les enjeux dépassent ce simple problème comptable. Les besoins en services à la personne et en services de proximité augmenteront. Avec le souhait légitime des personnes âgées de rester le plus longtemps dans leur logement, l’adaptation de l’habitat donnera lieu à de nombreux travaux dans le second œuvre pour le bâtiment, un secteur également mis à contribution pour l’isolation thermique.

Enfin, l’intelligence artificielle est vécue comme un risque par de nombreuses personnes. Elle serait une source de destruction d’emplois et de métiers. Ce sera sans nul doute le cas mais comme pour la machine à vapeur ou celle à tisser, elle engendrera, de nouveaux métiers. Elle nous est indispensable pour gérer la masse exponentielle de données qui nous accumulons d’année en année. Elle permet de trier, de sérier et d’analyser les informations que nous générons. Elle permet d’économiser du temps et de démultiplier les capacités de compréhension des humains. En revanche, elle ne peut pas remplacer la capacité d’imagination et de création de ces derniers. Si les applications d’intelligence artificielle peuvent désormais s’enrichir en temps réels des données qui leurs sont fournies, elles ne peuvent pas, en revanche, imaginer le futur de manière exacte. Les femmes et les hommes resteront au cœur du processus économique par leurs facultés de sortir des sentiers battus, leurs capacités à refuser la fatalité. A cette fin, nous disposons d’atouts non négligeables. Jamais, le monde, l’Europe, la France, n’ont compté autant de chercheurs. Jamais le capital n’a été aussi important. Il est de bon ton de dénigrer la qualité du système scolaire mais les compétences des Françaises et des Français, en 2023, sont bien plus élevées que celles de 1973, La France peut compter sur un réel dynamisme entrepreneurial se traduisant, l’année dernière, par la création de plus d’un million d’entreprises. Face aux incertitudes qui peuvent conduire à l’immobilisme, approprions-nous la devise de Pascal Bruckner : « aucune difficulté n’est en soi insurmontable ; seul est dangereux d’apporter des réponses anciennes à des situations nouvelles ».

Philippe CREVEL

Philippe Crevel est un spécialiste des questions macroéconomiques. Fondateur de la société d’études et de stratégies économiques, Lorello Ecodata, il dirige, par ailleurs, le Cercle de l’Epargne qui est un centre d’études et d’information consacré à l’épargne et à la retraite.

Articles similaires

Laly Jacquier | 12 Avril 2024 | Actualités

La transmission d’entreprise est un processus important dans le monde des affaires. Pour faciliter cette transition, il est essentiel de bien se préparer et de suivre des conseils d’experts. Dans ce guide, nous vous fournirons des conseils pratiques sur les différentes stratégies de succession, les méthodes de cession et l’optimisation de la reprise d’entreprise. Les points clés à retenir: La transmission d’entreprise nécessite une préparation minutieuse et […]

LIRE LA SUITE
Laly Jacquier | 11 Avril 2024 | Actualités

La franchise offre de nombreux avantages par rapport à une création d’entreprise classique. Elle permet de bénéficier d’un concept déjà testé et éprouvé, du savoir-faire du franchiseur, d’une marque reconnue, d’une mutualisation des moyens, et d’un accompagnement continu. Devenir franchisé peut être une excellente opportunité pour devenir son propre patron et réussir en tant qu’entrepreneur en franchise. De nos jours, de plus en plus de personnes envisagent […]

LIRE LA SUITE
image description