Skip to Content
EFFECTUEZ UNE RECHERCHE

La transmission d’entreprise : un enjeu économique et social

La transmission d’entreprise : un enjeu économique et social

La transmission d’entreprise est un véritable enjeu économique et social pour les entreprises françaises, à la fois en termes de maintien d’activité mais aussi de préservation de l’emploi et du savoir-faire français.

Si l’on estime qu’environ 700 000 entreprises doivent faire l’objet d’une cession – transmission dans les 10 prochaines années, on constate que seulement la moitié de celles susceptibles d’être transmises chaque année le sont réellement. Plusieurs facteurs rentrent en ligne de compte et certaines étapes s’avèrent décisives pour opérer une transmission réussie. En tant qu’expert en financement d’opérations de transmission – reprise d’entreprises, voici notre vision.

Quelques chiffres clés

  • On dénombre 36 454 cessions d’entreprises en 2021 (Bodacc & réponse au questionnaire du Sénat du 29/07/2022) ;
  • D’après l’INSSE, deux tiers des transmissions s’opèrent dans secteur du commerce, de l’hébergement et de restauration. D’après l’INSEE toujours, la part de cédants se situant entre 60 et 64 ans représenteraient environ un quart des opérations. Les successeurs se situeraient quant à eux majoritairement en-dessous des 45 ans ;
  • Concernant la Région Nouvelle Aquitaine, environ 55 annonces de cession sont recensées tous mois (sources : FUSACQ) et les organismes consulaires (Chambre de Commerce, Chambre des métiers, BPI…) disposent d’un portefeuille comportant plus de 100 entreprises en cours de cession – transmission.

Les étapes et facteurs clés de la transmission d’entreprise

Pour le repreneur :

  1. Cibler son secteur géographique et son secteur d’activité privilégié, en lien avec son expérience et ses compétences.
  2. S’entourer des acteurs indispensables au processus de reprise : conseil en fusion-acquisition ; avocat ; expert-comptable, expert financier….
  3. Identifier les projets pertinents et financièrement acceptables pour afin d’être pertinent et crédible lors du projet de reprise.
  4. Élaborer le Business Plan de reprise et mettre avant la vision économique du projet.
  5. Initier la négociation et formaliser les diligences d’usage (Lettre d’intention d’achat, clause de confidentialité…)

Pour le cédant :

  1. Préparer et anticiper son projet futur (départ retraite, nouvelle activité, réinvestissement…)
  2. Maitriser la fiscalité de la cession et les conditions de ré emploi des capitaux.
  3. Établir une valorisation fiable et objective de l’entreprise, élément essentiel permettant de définir (après négociation éventuelle) le prix de cession de l’entreprise
  4. Amorcer et Anticiper le processus de vente :
    1. Teaser / mémorandum / pitch deck de l’entreprise
    2. Mise sur le marché
    3. Préparer la phase d’audit d’acquisition
    4. Conditions de reprise et d’intervention du repreneur (phase d’accompagnement)

Les facteurs de réussite et les principaux ratios financiers

4 clés de succès identifiés

La préparation en amont : l’issue favorable d’un projet de reprise dépend souvent de la bonne préparation et anticipation du projet, tant pour le cédant que pour le repreneur. Certaines étapes essentielles doivent donc être respectées et les objectifs clairement définis.

L’organisation et l’entourage : un tel projet ne se réalise pas seul, l’entourage et l’appui de conseils spécialisés et aguerris sont indispensables. L’organisation et le respect d’une méthodologie précise sont également des facteurs clés.

La transparence entre le repreneur et le cédant, essentielle pour favoriser la confiance et la réussite du projet. Cette transparence s’applique également aux salariés (Décret n° 2016-2 du 4 janvier 2016 relatif à l’information triennale des salariés) et aux divers partenaires commerciaux de l’entreprise cédée-reprise (clients, fournisseurs…)

Enfin, l’accompagnement du cédant s’avère indispensable. Ce dernier doit en effet être en capacité de transmettre son savoir et son savoir faire au repreneur. Cet accompagnement va intervenir évidemment au niveau organisationnel mais aussi au niveau financier (crédit vendeur), facteur important et parfois décisif afin de convaincre les partenaires financiers de l’entreprise.

Quelques ratios examinés par les partenaires financiers

Endettement global du projet / Apport financier : L’apport financier est indispensable et va rassurer les partenaires financiers : c’est un gage de confiance et de sérieux. L’endettement après projet devra répondre à des critères établis par les partenaires financiers en fonction la taille de l’entreprise, sa nature d’activité, son évolution et ses besoins d’investissement futurs…

Remboursement de la dette / Résultat Net de la cible : là aussi, selon la nature de l’activité, le remboursement de la dette nécessaire à l’acquisition de la cible devra respecter certains niveaux et ne pas mettre en difficulté la rentabilité et la trésorerie de société reprise.

Endettement global du projet et Remboursement de la dette / Résultat d’exploitation et Capacité d’Autofinancement de la cible : un ratio de prudence à respecter en prévision du développement et des besoins d’investissement / financement futurs de la société reprise.

Quelques aides et leviers à la reprise d’entreprise

ACREet ARCE : destinés aux entrepreneurs en phase de cessation d’activité salariée permettant d’obtenir aides et accompagnement du Pôle Emploi

Fonds de garanties régionaux ou nationaux : dispositifs permettant de garantir une partie de l’emprunt bancaire nécessaire au projet de reprise

Fonds d’investissements : selon la typologie du projet, l’appui d’un fonds d’investissement peut être utile pour rassurer et accompagner les partenaires bancaires. On constate que l’intervention de fonds d’investissement est de plus en plus courante et peut s’avérer très judicieuse en cas de besoins financiers futurs.

Réseau Entreprendre, Réseau Initiative : ces organismes peuvent à la fois accompagner financière le projet, souvent sous forme de prêt d’honneur, mais aussi apporteur un soutien technique et organisationnel au repreneur.

Notre rôle

  • D’une manière générale, apporter notre expertise en matière valorisation d’entreprise et de leviers de financement
  • Accompagner le cédant et fournir notre expertise en matière de cession d’entreprise (valorisation, processus de cession, mise en relation, sécurisation du projet de vente…)
  • Accompagner le repreneur dans son processus d’acquisition, identifier les bons interlocuteurs et identifier les sources et solutions de financement les plus adaptées, dans les meilleures conditions possibles.
  • S’assurer que les fondamentaux financiers du projet sont respectés et organiser le financement auprès des partenaires financiers, bancaires et non bancaires (fonds d’investissement et de garantie, réseaux d’initiatives locaux)
  • Vous faire profiter de notre réseau quant problématiques fiscales, juridiques et financières.

Pour toute question ou demande d’information, n’hésitez pas à contacter CrediPro Bordeaux Rive Droite et  bénéficier de notre expertise pour le financement de vos projets professionnels.

Emmanuel CHATAIGNÉ – CrediPro Bordeaux Rive Droite
06 59 06 46 50
emmanuel.chataigne@credipro.fr

Articles similaires

Anne-Sophie Beau | 23 Janvier 2024 | Actualités Bordeaux Rive Droite (33)

Dans un contexte économique où le marché des véhicules d’occasion est particulièrement compétitif, AUTOLIMSUD, un commerçant de véhicules d’occasion basé en Nouvelle-Aquitaine et dans le département de la Haute-Vienne, a su tirer son épingle du jeu grâce à l’expertise de notre agence de courtage en crédit professionnel, CrediPro Bordeaux Rive Droite. La demande croissante pour […]

LIRE LA SUITE
Anne-Sophie Beau | 4 Janvier 2024 | Actualités Bordeaux Rive Droite (33)

Dans un monde économique en constante évolution, les entreprises cherchent sans cesse des solutions de financement innovantes pour soutenir leur croissance et leur compétitivité. En 2024, plusieurs nouvelles tendances du financement émergentes redéfinissent le paysage du financement des entreprises, offrant de nouvelles opportunités pour les professionnels en quête de capitaux. Financement participatif : La voie […]

LIRE LA SUITE
image description